Socio-Anthropologie du genre

Dates

1er et 2 février 2017

Durée

 2 jours

Lieux

Savoir Psy
233, rue Saint Martin
75003 Paris

Prix

320  €

Le genre est un concept de sociologie utilisé pour appréhender les différences non biologiques entre femmes et hommes, c'est-à-dire les différences sociales, économiques, politiques, psychologiques, etc.

  • Il ne s'agit pas simplement d'une catégorie descriptive venant désigner une réalité sociale mais d'un outil de lecture du monde qui permet de comprendre une logique qui organise le monde social. Les normes du genre déterminent dans la société ce qu'est un homme ou une femme. Elles se manifestent dans les individus, dans la communication entre les individus comme dans les institutions et sont présentes aussi bien dans les écoles, les entreprises, que dans tout ce qui fait la vie sociale.
  • Le genre ne reflète pas seulement une identité intériorisée par deux groupes sociaux, les hommes et les femmes, mais correspond à des identifications individuelles, masculines et féminines qui ne coïncident pas nécessairement à ces groupes : être perçue comme un homme efféminé, par exemple, ou à l'inverse une femme masculine.
  • Différents types d'identités sont endossées ou revendiquées par les individus : transsexuel(le)s, bisexuel(le)s, homosexuel(le)s, hétérosexuel(le)s, intersexes, dragkings, dragqueens, queers, etc. Ces identités traduisent les relations existant entre normes de genre et sexualité. La façon dont elles sont représentées dans la société reflète les effets que les normes de genre ont sur la sexualité (injonction à l'hétérosexualité, production de catégories sexuelles légitimes et illégitimes). Mais elles témoignent également du fait que les identités de genre sont le résultat de pratiques performatives conduites par les individus au quotidien à l'intérieur d'un système de contrainte.
  • A l'origine du concept de genre se trouve un mouvement social, le mouvement de libération des femmes aux Etats-Unis et en France. La question du genre reste aujourd'hui au cœur de controverses sociales et de mobilisations (avortement, PMA, GPA, mariage pour tous, etc.).

Pour les thérapeutes, mieux comprendre la construction des représentations sociales autour des questions de genre et de sexualité, l'effet des normes de genre et leur relation à la sexualité donne des moyens de mieux accompagner leurs patients.

Objectifs

  • Développer une approche informée, critique et réflexive à l'égard des normes, des représentations et des pratiques sociales en matière d'identités de genre et de sexualités.

Modalités pédagogiques

  • Exposés théoriques.
  • Analyse de documents (écrits, audiovisuels).
  • Confrontation et discussion de points de vue et questionnements.
  • Exercices de mise en situation

Evaluation

  • Jeux de rôle.
  • Mises en situation.

Public

  • Tout public œuvrant dans le champ thérapeutique.

Formateur

Gaëlle Krikorian est docteure en sociologie diplômée de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), chercheuse associée à l'Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux. Sciences sociales, politique, santé (IRIS) (UMR 8156 CNRS – Inserm – EHESS-Université).  Engagée dans la lutte contre le sida durant de nombreuses années à partir de la fin des années 1990.

Gaëlle KRIKORIAN - Introduction à la question du Genre