Groupe de Parole : Se Libérer des Violences Subies

Dates

 15 septembre 2016
20 octobre 2016
17 novembre 2016
8 décembre 2016
19 janvier 2017
02 février 2017
09 mars 2017
27 avril 2017
11 mai 2017
08 juin 2017

Durée

Engagment 5 jours minimum

Lieux

Savoir Psy
233, rue Saint-Martin
75003 Paris

Prix

40 €  la séance

En France, la violence est un fléau touchant une personne sur dix (INSEE), dont les premières victimes sont les femmes (216 000 / an) et les enfants.

Agression, attentat, viol ou maltraitance infantile, subir de la violence est un poison insidieux qui peut se révéler des années après, par une maladie ou un symptôme. Or le sujet ne fera pas toujours le lien entre le traumatisme initial ponctuel, ou la maltraitance familiale quotidienne, et son état psychologique. Toutes les personnes soumises à des violences vont réagir différemment. Cependant celle-ci laisse des traces profondes, voire indélébiles, qui vont influencer le comportement du sujet parfois à son insu.

Violence au sein des familles, parfois pendant des années, au vu et au su de tous. Violence communautaire ou violence d’état à l’encontre d’une personne. Pour permettre que cette violence ne se répète pas ou ne se transmette pas de façon inconsciente aux générations futures, qu’elle ne se retourne pas contre la personne, Il est important de pouvoir mettre des mots sur les maux par un processus thérapeutique ou un travail de verbalisation, afin de se libérer de ce fardeau.

La violence est un traumatisme, bien souvent minimisé ou nié par les personnes qui la subissent mais également par ceux et celles qui la commettent.

S’interroger sur les violences subies ou commises lors d’un groupe de parole permet de se libérer de ces représentations et/ou des conséquences de celle-ci.

Fonctionnement d'un Groupe de Parole

Un groupe de parole réunit des personnes concernées par les mêmes préoccupations à un moment donné de leur vie. Le groupe de parole est un espace privilégié d'accueil, d'écoute, où il est possible de parler de ses difficultés, d'exprimer ses besoins, de mobiliser ses ressources en toute sécurité et confiance, grâce à un cadre dont les règles de base sont la confidentialité, la bienveillance, le non-jugement.

Un groupe de parole n'est pas un groupe de thérapie.

L’espace de parole est libre, ouvert à tous. Les émotions peuvent s'y exprimer, et être accueillies, les idées peuvent se partager et s'enrichir, avec le soutien du groupe, dans la rencontre avec les autres, semblables et différents de moi.

Règles du groupe :
● Discrétion.
● Confidentialité.
● Liberté de silence et de parole.
● Non-jugement.
● Non-monopolisation de la parole.
● Non-violence physique et verbale.

Ce qui s'y joue permet à chacun de devenir acteur de son changement.

A propos du cadre :
Non intervention des thérapeutes, sauf en tant que garants du cadre : en tant qu’animateurs, ils veillent au temps de parole de chacun, et peuvent être amenés à écourter une prise de parole trop longue.

Le cadre sera co-construit, afin que chacun en accepte les termes.

Le groupe se réunit une fois par mois, en soirée, de 19 à 21h. Il peut être ouvert ou fermé : ouvert jusqu’à atteindre un nombre défini à l’avance (maximum 10) ; fermé ensuite.

L’engagement a lieu après une première participation, pour 5 séances minimum.

Il est animé par 1 ou 2 thérapeutes.

Animateur

Manuel do O’GOMES
Psychopraticien diplômé de Savoir Psy
Membre de la FF2P
Psy bénévole à l’Apsos
Formé au Groupe de parole Rogérien par le CRIPS
Formé à la médiation en gestion de conflits
Enseignant à l’Education Nationale et en Master
Formateur